Live In The Heart Of The City [1980]

La classe ce live! Whitesnake est un grand parmis les grands et même si le groupe vendra des millions d'albums plus tard, cette première incarnation du groupe reste ma période préférée du groupe. Non mais regardez le line-up! 3 Deep Purple: David Coverdale, Ian Paice et Jon Lord, mais à ce savoureux mélange vous rajoutez 1 paire de guitariste (Marsden et Micky Moody (The Compagny Of Snakes)) qui rajoute une touche bien bluesy mettant en valeur la voix puissante et chaleureuse de Coverdale. La classe quoi, du rock'n'roll comme je l'aime, impossible de résister à ces petites merveilles qui s'enchaînent les unes après les autres. Live In The Heart Of The City est un de mes albums lives fétiche...une petite merveille qu'il est agréable de ressortir lors des longues soirées d'hiver, histoire de se réchauffer. Indispensable à tous les fans de Hard Rock bluesy.     


Flesh & Blood [2019]
Je mentirais si je disais que j'attendais ce disque avec impatience, les albums récents de Whitesnake s'ils restaient de bonne qualité, de m'avaient pas spécialement marqué et je reste très fermement bloqué sur les albums enregistrés durant la première décennie du groupe. C'est le premier single, Shut Up & Kiss Me qui a d'abord réveillé le fan du groupe qui sommeilles en moi. Ce morceau très typé 80's montre un Whitesnake nettement plus en verve et semble faire écho à la période 1987 du groupe avec son Hard américanisé de grande classe et  met en avant sa paire de guitaristes composés de Reb Beach (ex-Winger, ex-Night Ranger) et le nouveau venu Joel Hoekstra (ex-Night Ranger) qui m'a littéralement tapé dans l'oreille. Celà faisait bien longtemps que des guitaristes de ce groupe ne m'avaient autant tapé dans l'oeil avec leurs jeux de guitare à la fois énergique, inspiré et plein de feeling. On se croirait revenu à la grande époque du Hard Rock où les Steve Vai ou Van Halen arrivaient à coup de riffs élevés le niveau des morceaux les plus moyens. Si David Coverdale reste un chanteur au timbre identifiable, soyons également honnête, à 67 ans, il n'arrive plus à sublimer les morceaux comme par le passé et se fait voler la vedette par ses guitaristes. À ce titre les ballades ne sont clairement pas les moments les plus intéressants. Niveaux compositions, Flesh & Blood propose un album varié passant en revue toutes les époques du Classic Rock au Hard US, en passant par le Rock Bluesy des débuts, sans oublier les inévitables ballades. La production est excellente, plus claire et puissante que ses albums récents, il correspond à ce que j'attends de ce type de musique. Si l'album aurait pu être allégé d'un ou deux morceaux pour gagner en force d'impact, son niveau musical est tellement relevé qu'il s'avère à mes oreilles l'album le plus intéressant proposé par Whitesnake depuis Slip Of The Tongue (1989). Je le recommande chaudement aux amoureux de Hard Rock et de bonnes guitares!