And The Cannons Of Destruction Have Begun... [1984]
Warlord. Ce nom ne titille sûrement pas l'esprit de la majorité d'entre vous, pourtant ce groupe a de tout temps été idolâtré par une poignée de fanatique aux quatre coins du monde. Pour les plus jeunes d'entre nous, Hammerfall nous a permis, par la reprise de "Child of The Damned" qui figure sur le désormais classique "Glory To The Brave". Trouver des disques de Warlord, n'est aujourd'hui plus chose aisée, condamné nous le sommes à se contenter des réeditions CD sous forme de compilation. Ce disque est en quelque sorte l'une d'entre elle, puisqu'elle est la bande originale de la vidéo du même nom.Amateur de vrai Heavy Metal, ce bijou est pour vous. Rarement disque ne m'a mis aussi longtemps hors d'état de réflechir: compos solide, épique et supra-mélodique, chant superbe peu puissant mais clair et guitare aaaaaah ces putains de bonnes guitares doublées, c'est à pleurer de beauté! Et si en plus je vous dis que "Child Of The Damned" est le titre le moins inspiré du lot vous me croyez? et c'est bien le cas: Lucifer's Hammer, Aliens, Black Mass ou Deliver Us from Evil sont autant d'hymnes Heavy Metal immortelles.

The Best Of Warlord [1993] 
Best Of, Best Of c’est vite dit…la discographie de Warlord étant plus que bizarre (il n’y a jamais vraiment eu de véritable album). Il s’agit plus d’une compilation regroupant une bonne partie des titres enregistrés par Warlord même si elle n’est pas exhaustive. On retrouve bien entendu tous les titres présent sur « And The Cannons Of Destruction… » mais parfois dans des versions avec un chanteur et des arrangements différents. Sur les 12 titres de cette compile’ il faut encore ajouter que 2 sont à doubles (« Child Of The Damned » et « Lucifer’s Hammer »), ce qui ne fait plus que 10 titres différent. En outre, si vous possédez l’indispensable album « And The Cannons… » vous vous retrouverez avec seulement 3 compositions inédites (« Winter Tears », « Mrs Victoria » et « Penny For A Poor Man ») qui sont d’ailleurs purement excellentes. Alors bon maintenant à vous de voir, Warlord c’est immense et je pense pas exagérer que tout fan peut posséder les deux disques avec un intérêt certain et si vous n’en voulez qu’un, préférer donc ce « Best Of » les différents chanteurs ayant un style suffisamment proche pour que le disque garde une unité suffisante pour ne pas regretter d’avoir opter pour le génial « And The Cannons Of Destruction… ».
Rising Out From The Ashes [2002]
La vague des reformations n’a pas épargné Warlord. Remis au jour par la reprise de « Child Of The Damned » par Hammerfall, il n’est pas peu dire que les fans de ce groupe obscure attendait  ce disque avec impatience mais aussi une certaine angoisse que le résultat final tue le mythe Warlord. Cette angoisse était d’autant plus grande pour moi que c’est Joacim Cans ( Hammerfall (et oui !)) qui occupe le micro, cette reformation avait donc tout d’un coup marketing. Mais rassurez-vous le résultat est au delà de mes espérances, non seulement ce disque est purement excellent mais en plus il ne laisse pas un goût de déjà entendu dans les oreilles. En effet, Warlord ne se contente pas de se reposer sur son passé mais j’ai presque envie de dire qu’il réinvente le metal épique. Par rapport aux glorieuses années 80’s, le groupe sonne plus heavy et progressif. Progressif dans le sens que contrairement aux premiers enregistrement de Warlord il faut pas mal d’écoutes avant de rentrer complètement dans le disque, mais une fois ce pas franchis et la voix de Joacim Cans assimilée, je vous promets des écoutes en boucle de ce disque qui nous emmène dans un univers spatial et mystique unique ! Au menu des critiques, je ne peux m’empêcher de souligner que sur les 9 titres de l’album, il n’y a que 6 titres vraiment inédit, puisqu’on retrouve l’éternel « Lucifer’s Hammer » qui figure sur quasiment tout les enregistrements de Warlord et 2 de Lordian Guard (le groupe post-Warlord du compositeur principal du groupe). Mais qu’importe ces titres sont superbement intégrés à l’album et c’est un véritable bonheur de les voire revivre  dans ces nouvelles versions. Bref avec ce disque Warlord renaît de ses cendres et prouve qu’il est encore possible de faire du Heavy Metal et d’être original en 2002. C’est complètement conquis que je vous conseille ce disque, pour peu que l’étiquette « Dark Power Epic Metal » vous donne envie de vous y plonger. Espérons que Warlord donne une suite à ce petit bijou.
The Hunt For Damien [2015]

Chouette un nouvel album de Warlord !!! ben non en fait, ce disque n’est en fait qu’un énième réenregistrement des classiques du groupe avec un nouveau chanteur et autant le dire c’est pas le meilleur. The Hunt For Damien contient 9 morceaux épiques à souhait, quasiment le EP Deliver Us en intégralité et est agrémenté de quelques morceaux présent sur les deux derniers albums. C’est sûr qu’avec de tels morceaux c’est difficile d'en faire un mauvais disque. Pourtant je déconseille de prioriser l’achat de cet album, déjà parce que le son est pas génial comparé à d’autres enregistrements et ce Damien King IV au chant n’est pas le meilleur chanteur que le groupe ait eu, il se défend avec les honneurs mais manque un peu de puissance et de magie, disons que c’est un chanteur grec comme il y en a beaucoup dans le metal épique. Bref, vous l’aurez compris quand on est incapable de proposer du matériel original, le risque est grand d’être comparé aux enregistrements du passé et ici c’est clairement un cran en dessous des autres pour les raisons que je viens d'invoquer. Ce disque est donc complètement inutile dans le fond et la forme. 0 pour l’intérêt si on possède les autres albums et 5 pour le côté génial des compos = 2.5 ma note finale, parce qu'il en fallait une.