Battle Hymns [1982]

Premier album des   Kings et déjà la personnalité du groupe sont clairement affichées. Le Metal est une plus qu'une religion: "'Cause only one thing Really sets me free Heavy metal Loud as it can be" (Metal Daze). Des classiques? ce disque n'en manque pas: "Metal Daze", "Dark Avenger", "Battle Hymn", "ManowaR" résonnent encore régulièrement en concert et que dirent d'un titre comme "Death Tone" ou "Fast  Taker" qui tapent tout aussi juste?`ben rien c'est beau c'est tout. Bon au niveau critique, on dira que c'est du Heavy Metal du début des 80's ça ressemble parfois à du Saxon et donc ça à un peu vieilli, le son hein? pas les compos!, Mais ce n'est pas une raison pour ce priver de cet album culte! 

Into Glory Ride [1983]

Manowar continue sur son chemin est cette étape Into Glory Ride me semble être une des plus intéressante de sa discographie. Mis à part le premier titre "Warlord" qui ne tient pas la comparaison du reste de l'album, toute les compos sont sublimes, variées et, mais oui, inspirées!!! On a entre les mains l'album assurément le moins commercial de ManOwaR (pensez 7 titres pour une durée de 45 mn) mais sûrement celui où le groupe s'est le plus laissé transporté par ses idées et où le mot épique prend tout son ampleur. Une pièce métallique indispensable!

Hail To England [1983]

Après le génialisme "Into Glory Ride", Manowar nous sort dans la foulée ce qui est peut-être son chef d'oeuvre! Les compos sont plus directes tout en restant épiques et religieuses. les titres "Blood of my Enemies", "Kill With Power", "Army of the Immortals" ont depuis longtemps prouvées leur efficacités sur scène. Scott n'a jamais frappé aussi fort! Adams a une voix qu'il n'a jamais égalé par la suite sur album tout fait de ce disque la pière angulaire de la discographie de ManOwaR, et pour rajouter du beurre sur le pain le disque se conclue parle meilleur titre de ManOwaR: "Bridge Of Death" un titre épique, puissant et sombre de plus de 9mn...Magique! rien que pour ce titre on va lui mettre ces 5 étoiles bien méritée

Sign Of The Hammer [1984]

Après le chef d’œuvre qu’est « Hail To England », ManOwaR poursuit dans l’excellence avec ce disque. Première constatation, le son est plus brut que précédemment, plus live. Le disque commence par 2 titres parmi les plus Rock’N’Roll du répertoire du groupe : « All Men play on 10 » et « Manimal », puis continue par des titres classiques, à savoir des titres efficaces et religieux : « Thor (The Powerhead) » et « Sign Of The Hammer » et épique « Mountains » et « Guyana (Cult of The Damned », ajoutons à ça le jamais indispensable, chez Manowar, instrumentale et vous avez un autre classique du groupe de haut niveau. Un must de plus.

Fighting The World [1986]

J’vais vous faire un aveux c’est vraiment le disque de ManOwaR que j’aime le moins, p’t’être pas à cause des compos, la majorité passe superbement en live, en particulier le sublissime « Black Wind, Fire & Steel »…non le problème de ce disque est sans discussion le SON. Ce dernier est tout mou, tout lisse : aucun tranchant dans les guitares, en sent qu’on a essayé d’élargir au maximum le publique…Bon ManOwaR reste ManOwaR, y a de bonnes compos un peu plus catchy que les albums précédent mais ça reste correct, mieux, sublime mais en live seulement. Enfin bref, dois-je vous recommander ce disque ? oui car il contient d’excellents titres mais non car ceux-ci se trouvent sur les lives du groupe, tous ? non il manque les épiques « Holy War » et « Defender »  quand même ! donc si vous possédez la totale ManOwaR vous pouvez y aller sans hésiter, si vous débutez votre carrière de fan du groupe, prenez n’importe lequel sauf celui-ci, il manque définitivement de venin.

Kings Of Metal [1988]

Considéré par un grand nombre comme le meilleur album du groupe, je suis pas loin de les rejoindre. Ce disque contient toute les faces de ManOwaR : le côté Motard : « Wheels of Fire » ; le côté Sexe&Femme : « Pleasure Slave » ; le côté ballade qui tue la mort : « Heart of Steel », le côté épique : « The Crown and The Rings » et le côté Metal Warrior : « Kings Of Metal », « Hail & Kill » et « Blood Of The Kings », en plus si je vous dits que ce disque contient une instrumentale sans grand intérêt : « Sting Of The Bumblebee » on se dit là qu’on tient là le disque définitif de ManOwaR ! Ben ouais et en plus y a rien à redire, tout les titres sont des classiques du groupes, rien n’est à jeter. Du grand art et le disque par lequel il faut commencer la discographie, après à vous de choisir quelles faces de ManOwaR vous préférez et de vous ruez sur les albums correspondant. Insispensable !

Triumph Of Steel [1992]

Sûrement l'album le plus anti-commercial jamais enregistré par ManOwaR, pensez donc commencer son disque par un titre, "Achilles, Agony and Ecstasy" en s 8 actes d'une durée totale de 30 minutes, faut le faire :o) un titre que n'aurait d'ailleurs pas renié Virgin Steele sur ces disques, il y a tout de l'épique, de l'héroïsme et surtout une sacré dose de Heavy Metal! Bon je dois pas vous cacher que l'écoute de ce pavé de morceau n'est pas forcément évidente mais c'est ça aussi ManOwaR! Puis vient un des plus gros hits du groupe: "Metal Warriors" vous savez les fameux "Whimps and posers: Leave The Hall !!!". Avec ces deux titreManOwaR résume bien l'album: ce disque est fait pour les fans, les vrais et c'est donc à ceux ci que je recommande plus que chaleureusement le disque, sûrement le moins accessible du groupe, même s'il contient une des plus belles du groupes j'ai nommé: "Master Of The Wind". 

Louder Than Hell [1996]

Pas besoin d’aller par 4 chemins, Manowar a pondu en cette année bénie un des disques ultimes de Heavy Metal de la décennie. Question pureté heavy, il ne s’était rien fait de tel depuis le « Painkiller » de Judas Priest. Ce disque est sans aucun doute le plus couillu et direct de la discographie du groupe, tous les titres sont des classiques et pour une fois même les instrumentaux se goûtent sans fin. Dans cette leçon d’efficacité, le groupe n’a pas oublié la ballade épique, indispensable à tout album des rois du Metal et avec des disques de cette qualité, ils ne sont d’ailleurs pas prêt à perdre leur couronne. 

Hell On Wheels [1997]

Enfin ! Le voilà ce premier double live de Manowar, faut dire que ce groupe est avant tout un groupe de scène, l’attente était donc d’autant plus longue. Bon bien sûr on est pas déçu, ce live est brut de chez brut, du gros Heavy Metal qui contient les titres les plus évident du groupe. Cependant tout n’est pas parfait, comme je viens de le dire, le son est un poil trop brut, c’est du live direct pas d’overdub on veut bien le croire, mais quel dommage d’avoir fait un best of de la tournée, la qualité du son varie d’un morceau comme celui du publique, on a donc pas vraiment l’impression d’assister à un concert du groupe, mais plus à une compilation des meilleurs morceaux live, c’est bien là le principale défaut de ce disque, que tout fan du groupe ce doit de posséder.

Hell On Stage[1999]

Après un double live…voilà un triple live et qui plus est sans avoir un seul titre en commun avec le précédent ! Excellent, ce coup-ci Manowar nous offre des titres moins connu et souvent plus anciens. Ce coup ci le son est vraiment parfait et même si de nouveau il s’agit d’une compilation de la tournée précédente, ce coup-ci on ressent moins l’effet compilation. Autant le dire ce disque est parfait ! Et nous fait nourrire quelques regrets : quelle tuerie cela aurait été si les titres les plus dévastateurs du précédent album avait bénéficier du son de celui-ci…et quelle tuerie cela aurait été si la set-list de ces deux doubles live avaient été mélangées ! Mon dieu rien que d’y penser j’ai des frissons. Désormais un classique du genre et un must pour tout fan de Manowar ! A noter que des éditions de ce live sont sortis avec un cd bonus en fonction des pays, le plus intéressant me semble l’édition française qui contient la version studio de « Courage » en français ! ainsi que « Lady Marmelade » ! ! !, « Metal Warriors » et « Kill with Power » enregistrée sur la tournée française ! UN MUST

Hell On Earth Part I  [2001]

"Le voilà enfin ce tant attendu DVD de Manowar, comme d’habitude Manowar ne fait rien comme tout le monde et comme d’hab ce bel objet ne va pas plaire à tout le monde et pas forcément qu'aux ennemis de Manowar. Pendant plus de 2 heures, les rois du Metal nous emmènent dans leur monde de décibel (si un peu quand même), de moto (pas mal), d’alcool (oui beaucoup) et de débauche sexuel. C’est bien là que le DVD va diviser son monde, chez Manowar la musique est importante mais n’est-elle que prétexte au vice de tous genres ? peut-être, peut-être en tous cas Manowar ne va pas remonter dans la cote des puritains, car des filles vous allez en voir sous toutes les coutures au détriment peut-être des morceaux lives qui finallement s’ils sont bien entendu présent ne nous rassasient pas complètement de notre faim de pureté métallique. On aurait peut-être apprécié d’avantage une mise en image de leur deux excellents double live. Mais ne boudons pas notre plaisir, c’est un véritable plaisir de voir ce que peut être la vie de Manowar en tournée et y a beaucoup à raconter…Enfin bref, ce DVD est bien entendu destiné avant tout aux fans du groupe, le néophyte risque d’être un peu déboussolé. D’un point de vue technique, notons que ce DVD à été enregistré des débuts de Karl Logan (1994) à la tournée Hell On Wheels (1998) et qu’on y retrouve le vidéo-clip de « Return Of The Warlords » et de nombreux extrait de leur tournée dans toutes l’Europe…Le tout est parfaitement exécuté si bien qu’une fois devant cette merveille on reste facilement scotché jusqu’au bout…Enfin pour terminer notons que ce DVD par rapport à sa version VHS sortit une année plus tôt se voit réhaussé d’env. 15 mn de bonus : « Kings Of Metal » live et de « King » exécuté en studio, vraiment excellent ! ! (POUR LES FANS), on espère toutefois un autre DVD avec les clips vidéos des 80’s et surtout encore plus de morceau live, car si ils ont été nommé par leurs fans « Kings Of Metal » ce n’est pas pour rien !". 

Note:  j'ai écrit cette chronique à la sortie du DVD et j'étais bien excité, 5 après cette sortie le groupe a sorti une série de 4 double DVD et je dois avouer que celui ci fait un peu light à côté du contenu des autres! il demeure sympa mais tant du point de vue technique que sur le contenu, c'est le moins bon. Il a perdu une grande part d'intérêt quoi. 

Warriors Of The World [2002]

Honnêtement vous me voyez disant du mal de ManOwaR ? moi non plus … et objectivement je vois pas en quoi ce disque peut être attaquable. C’est du pur Manowar à 100% avec une fois de plus, cette touche de génie dans les compositions et l’interprétation qui permet aux groupes de ne pas provoquer de redite au niveau discographique. « Warriors Of The World » contient sa dose d’hymnes metal : « Call To Arms », « Warriors Of The World United » ou « Fight Until We Die », sa dose de chansons épiques : « Fight For Freedom » et le sublime « Swords In The Wind » et bien entendu ses surprises qui font la grandeur du groupe, tout d’abord la reprise de l’opera de Puccini : « Nessum Dorma » et un morceau unique « An American Trilogy » qui fera couler beaucoup d’encre… Rien à redire vous dis-je, dans le domaine Heavy Metal Epique et Rageur, Manowar est unique, Manowar est grand et ce disque ne fera qu’alimenter sa légende. Il ne reste plus qu’à implorer les dieux pour ne pas devoir attendre 6 ans avant la prochaine livraison.

The Dawn Of Battle [2002]

Cet EP contient 2 compositions inédites, raisons pour laquelle il est chroniqué ici. Il est accompagné du titre Call To Arms qu'on retrouvait sur l'album "Warriors Of The World" est autant le dire, c'est clairement le meilleur morceau ce disque. En effet, "The Dawn Of Battle", s'il demeure sympa ne marque pas vraiment les esprits, tants les riffs que les paroles ne sont pas ce que le groupe a fait de mieux et sonne un peu comme une chute de studio. Le titre "I Believe" lui est une espèce de power ballade épique avec beaucoup de claviers, un bon titre mais le refrain ne fait pas mouche. En vérité je vous le dis aucun de ces morceaux ne devraient boulverser une set list de ManOwaR, c'est dans l'ensemble plutôt moyen ou en tous les cas loin des standards auquel nous avait habitué le groupe. Pour les fans seulement quoi.

Gods Of War [2007]

ManOwaR avait annoncé un album Metal Opera digne du grand Wagner, l’attente était d’autant plus grande que le précédent album du groupe datait déjà de 5 années, le résultat fera grincer bien des dents. Déjà le groupe ne s’est pas donné le moyen de ses ambitions, d’un point de vue les interludes classiques sont faibles et pas impressionnantes pour un sous, certaines ont été enregistrées sur des claviers et ça s’entend. De plus les interludes et les narrations sont longues en particulier l’intro qui dure près de 10 minutes, franchement il est bien difficile de pouvoir écouter un tel album en boucle sans zapping, par contre il faut bien avouer que le concept même s’il n’est pas très intéressant restitue une ambiance assez cohérente et une fois dedans ce n’est pas déplaisant de se prendre au jeu. Musicalement, pas de surprise c’est du ManOwaR dans la lignée de « Warriors Of The World »… on regrettera le jeu de plus en plus simplistes et basiques de Scott Columbus et surtout Karl Logan dont les riffs font pâles figures à côté de ceux de Ross The Boss… l’album malgré ces défauts n’est pas mauvais, je le trouve même plus équilibré qualitativement parlant que le précédent même si les hymnes ne sont pas aussi fortes. Bref, un bon disque de metal qui fera couler beaucoup d’encre et ne fera pas l’unanimité même chez les fans, même si à mes yeux il s’agit du disque le plus faible de ManOwaR.

The Lord Of Steel [2012]

Ouch, voilà un album qui fait très mal au moral... Comment, les Kings of Metal ont pu sortir un album aussi merdique ?!? Déjà niveau son, on dirait une démo...la basse, au son complètement plat, rend un bourdonnement sonore permanent et sans relief à quasiment toutes les compos. Insupportable. Le point fort de ManOwaR a justement toujours été les compositions, chaque albums étaient différents avec des titres qui accrochaient l'auditeur et lui donnait l'envie de partir à la chasse aux posers avec quelques ballades bien senties pour reposer nos coeurs d'acier et bien là rien... non rien du tout, juste un enchaînement de proto-morceaux complètement pompés sur les recettes archi-connues des 4 derniers albums...avec cette désagréable impression que le groupe n'avait pas l'envie d'enregistrer cet album et on y mettant le minimum d'investissement... en fan de ManOwaR, j'ai bien envie de sauver quelque chose mais faut se l'avouer, avec « The Lord Of Steel » le naufrage est total. Je vais me réécouter un petit Bon Jovi pour me remonter le moral...