Hittman [1988]
À chaque fois que je m'écoute cet album, je ne peux m'empêcher de penser que ce groupe aurait mérité tellement plus de succès ou de reconnaissance. Je me souviens d'avoir croisé son chemin par hasard dans une solderie à la fin des années 90 et surtout de m'être pris une grosse baffe avec son heavy metal mélodique chiadé. Le style du groupe rappelle forcément celui d'un Queensrÿche en plus simple et direct, parfois limite FM avec des influences pas si éloignée d'un Europe des tout débuts pour le côté accrocheur. Enfin, pour ce qui est du Rÿche, c'est surtout le timbre de voix de son chanteur Dirk Kennedy, sans contestation possible l'atout majeur du groupe, qui n'est pas sans rappeler celle de Geoff Tate. Mais il serait faux d'oublier les excellents riffs et soli tellement 80's, accrocheurs et mélodiques que distillent sa paire de guitaristes et surtout la qualité des compositions de cet album qui en fait, à mes yeux, une des plus belles pépites oubliées des années 80. C'est simple, si vous aimez le heavy metal mélodique chiadé un peu à la manière des groupes précités, mais aussi des Lizzy Borden et autres Fifth Angel, courrez vous procurer ce disque qui est une vraie réussite dans son ensemble, car malgré une ou deux faiblesses sur sa deuxième partie (j'ai toujours trouvé que Secret Agent Man n'avait rien à faire là), on est pas loin du sans-faute. 
Vivas Machina [1993]
Si l'ombre de Queensrÿche a toujours plané sur ce groupe, Hittman va tenter un ultime coup de poker avec cet album qui tend à s'éloigner de son influence majeure en y incorporant des éléments plus Hard Rock contemporain de son époque. Il n'est pas question de grunge qui cartonnait à cette période, mais plutôt du hard à la Bon Jovi (époque Keep The Faith) et surtout Extreme avec ses sons plus funky et groovy qu'on retrouve influencés plusieurs morceaux de cet album. L'album est construit autour d'un concept autobiographique narré à la première personne qui lui donne un liant très intéressant, construit et à la musicalité impressionnante. Si les influences heavy metal des débuts sont effacés, que les power ballades sont un poil trop nombreuses, on y retrouve des coups de génie lorsque les influences Queensrÿchiennes reviennent, pour preuve l'excellent Answer My Prayer qui est un petit bijou de composition. Globalement, cet album est une vraie réussite même si je lui préfère son prédécesseur beaucoup plus ancré dans le Heavy Metal traditionnel, il a pour lui la richesse d'un album concept et dispose d'une vrai cohérence artistique. Je continue de penser qu'Hittman aurait mérité une plus grande reconnaissance, la faute peut-être à un manque de personnalité propre, à chaque morceau, on ne peut s'empêcher de penser à un autre groupe. C'est dommage, car le groupe disposait vraiment de musiciens talentueux et d'un chanteur tout simplement excellent et capable d'interpréter des styles très variés pour témoignage ces deux premiers albums de très bonnes qualités. Vivas Machina est un album ambitieux, excellemment produit, qui mérite l'attention des amateurs de Hard Rock classieux et nostalgique de cette époque du début des années 90 qui auront là un album très solide à se mettre dans les esgourdes.
Destroy All Humans [2020]
Décidément, le label grec No Remorse Records a le don pour faire revivre les plus obscures des groupes 80's que j'ai adoré, après Heir Apparent en 2018, Shok Paris plus tôt dans l'année, c'est au tour d'un de mes groupes fétiches, Hittman, de nous ressortir un album après 27 ans de silence radio. Le premier extrait The Ledge publié sur Internet une année auparavant m'avait particulièrement excité car on pouvait entendre que la très belle voix de Dirk Kennedy était toujours aussi efficace et que le groupe semblait vouloir renouer avec le feeling heavy metal (et très influencé Queensrÿche) de son très bon premier album publié en 1988. Ce morceau d'ailleurs reste un moment fort de l'album avec son côté très émotionnel, mais les autres morceaux ne sont pas en reste et sont tous globalement excellents dans la droite continuité de ce qui aurait pu être le successeur de l'album homonyme du groupe en plus posé et avec une touche plus épique à la clef. Qu'on se le dise ce disque est un must pour les amateurs de Heavy Metal US mélodique aux touches légèrement progressives et sera un de mes disques de l'année tant j'adore ce genre quand il est joué et produit avec autant de classique. Destroy All Humans est un disque qui fait honneur à la réputation du groupe et j'espère qu'il saura un peu attiré sur lui un peu de la lumière qu'il mérite. Classe!