Heart Of Darkness [1995]
Après un retour fracassant, Grave Digger devait confirmer et faire évoluer son heavy rugueux intelligemment, ce fut fait avec ce « Heart Of Darkness » qui arrive malgré un côté ultra heavy a faire passé des mélodies et des refrains accrocheurs. J’ai découvert ce groupe avec cet album donc forcément, il reste un peu particulier à mes yeux mais avec le recul on sent que c’est un disque de transition entre le vieux Grave Digger, très direct et agressif… et le heavy à chanter tels que le groupe fera sur les 3 albums suivants. Si certains titres, sont des classiques (« Heart Of Darkness », « Demon’s Day » ou « Circle Of Witches »), d’autres sont un brin trop linéaires comme « Shadowmaker » ou « Hate » et viennent un peu baisser le rendement du disque. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’un de mes disques favoris du groupe sentimentalement parlant et il possède ce son de guitare si agressif et unique qu’on ne retrouve pas ailleurs. Enfin bref, je pense que ce disque fait partie des tous bons albums du groupe, il a comme principale défaut d’avoir été suivi de 3 petits bijoux qui ont fait de l’ombre sur les dix premières années du groupe. Mais c'est du tout bon! Avis aux amateurs!
Knights Of The Cross [1998]
Après le sublime « Tunes Of War » qui a fait l’unanimité dans la scène heavy metal et qui reste le plus gros succès commercial de Grave Digger, il semblait bien difficile de pondre un disque du même calibre. Ce disque n’a en effet pas rencontré le même engoument, il faut dire que les arrangements sont moins pauffinés et qu’il ne contient pas d’hymne autant forte que « Rebellion » par exemple. Peu importe pour les fans, eux seront ravis, Grave Digger reste le groupe qu’on aime, un groupe de Heavy Metal pure et dure, qui ici laisse la part belle aux mélodies peut-être plus que d’accoutumées et les claviers en arrières fond rende un côté épique bienvenu sur des compos toujours aussi rugueuse. Bref, si ce disque n’est peut-être pas le meilleur du groupe, il n’en reste pas moins un des disques incontournables de la discographie de Grave Digger.
Excalibur [1999]
Yaeeeh! Le Grave Digger nouveau est là et chuis content! Premièrement ça nous promet une nouvelle tournée, Grave Digger étant avant tout un groupe à entendre en Live, et pis un nouvel album des chevaliers c'est toujours un grand moment assuré. Ben là une fois de plus on est pas déçu. Après avoir privilégié la mélodie et les choeurs sur les deux albums précédent, Grave Digger revient à un style plus cru, plus proche en fait d'un "Heart Of Darkness" sans pour autant oublier les éléments qui ont fait le succès de "Tunes Of War" et "Knights Of The Cross", non les choeurs sont toujours là et toujours aussi efficaces, en fait c'est au compromis parfait des deux styles que l'on découvre dans cet excellent opus que je recommande à tous les amateurs de true Heavy Metal, les vrais... 
The Grave Digger [2001]
Difficile d'attaquer la chronique d'un tel groupe lorsque l'album ne vous emballe pas plus que ça...j'adore Grave Digger, bien sur je ne peux être qu'enthousiaste à l'écoute de ces titres déstructeurs, à cette voix sublime, à ces refrains guerriers et tout et tout. Mais bon il manque quelque chose à ce disque. Vous allez dire: "ouais facile il va trouver l'excuse du nouveau guitariste" oui mais non...c'est clair que le son des guitares à changé, elle me rappelle plus Primal Fear qu'autre chose, mais le gros son est toujours là. Non ce qu'il manque à ce disque c'est des hymnes qui explosent tout! Après plusieurs dizaines d'écoutes je ne retiens presque aucun titre alors qu'auparavant des titres restaient scotchés de longues heures dans mon cerveaux endoloris par une heure de headbanging non stop.  Enfin bref, achetez-le et faites vous votre propre avis! C'est Grave Digger après tout et c'est un groupe hors concours!
Live: Tunes Of Wacken [2002]
Grave Digger nous l’avait promis ce live depuis un bout de temps et finalement c’est lors du Wacken 2001 que la bande à Chris a enregistré la chose avec son nouveau line up. Ce n’est qu’un best of live diront certains ils auront pas tort, mais un des intérêts de l’album réside dans le fait que Manni Schmidt joue les anciens morceaux et le bougre est magistrale, son jeu nettement plus fluide fait des merveilles et renforcent encore la classe de ces morceaux ce qui rend ce live tout à fait indispensable ! Niveau son, c’est du tout bon avec un public très bien enregistré, très présent chose rare pour un concert open air. Niveau Set List rien à redire, il y a tous les titres dont on pouvait rêver compte tenu du fait qu’un cd ne peut contenir que 74 minutes de musiques, enfin moi je regrette quand même l’absence de « Symphony Of Death » qui est un titre ultra efficace taillé pour la scène, m’enfin on peut toujours chipoter ce disque est bien plus intéressant que je ne l’aurais cru au départ ! et sur ce pas je vais me réécouter « Rebellion » version live ça le fait trop et juste après un p’tit « Circle Of Witches », pis « Excalibur » ou encore « Heavy Metal Breakdown » trop bon j’vous dit !
Rheingold [2003]
C'est indiscutable, les albums concepts réussissent à Grave Digger! Après un album studio décevant, nos germains préférés nous offrent un nouveau chef d'oeuvre! Bon le concept on s'en fout même si celui-ci permet d'inclure ça et là quelques plans Wagneriens du plus bel effet. Niveau metal, c'est un album de la veine d'un "Knights Of The Cross" (c'est l'album qui s'en rapproche le plus à mon avis) même si la présence de Manni Schmidt à la guitare permet d'éviter une redite complète grâce à son jeu plus "bluesy" et fluide, moins corrosif. Bref, Grave Digger fait ce qu'il sait faire de mieux du putain de bon heavy metal allemand, bourrin, mélodiques et accrocheurs aux riffs incisifs. Des hymnes ce disque en regorge et il serait vain de les passer en revue tant ceux ils s'enchaînent à la perfection sans qu'aucun ne nuise à la qualité de l'album. Vivement la tournée et vive Grave Digger qui nous offre un des meilleurs albums de Heavy Metal de l'année 2003!

Return Of The Reaper [2014]
La relecture des chroniques ci-dessus, me rappelle à quel point j'ai été fan du groupe autour des années 2000. C'est clair que ce groupe pétait tout et je reste un très gros fan de l'ère Uwe Lulis (1986-2000) qui a, à mon avis, pondu les meilleurs riffs du groupe et avait le son parfait pour ce groupe. Depuis j'avoue ne suivre le groupe que d'une oreille distraite et ça doit bien faire depuis 2003 que je n'ai plus vu le groupe sur scène. Alors vous comprendrez que c'est avec une certaine pointe de nostalgie, mais aussi d'attente que j'attend un album comme Return Of The Reaper qui fait directement référence à un de mes albums préféré du groupe The Reaper sorti en 1993. Si la première impression est bonne avec une pochette magnifique et sombre à souhait, mon impression a été mitigée à l'écoute de la musique. Ouaaaais c'est pas mal, on sent une envie de bourriné comme à l'époque, comme sur "Hell Funeral" qui rappelle la grande période, ouaaaai les sons de guitares bien corrosif sont dans la partie, ouaaaaais ça sonne bien. Mais bon...c'est pas non plus l'exstase, ça manque toujours autant d'hymnes accrocheuses et rien ne donne envie de vraiment s'attarder sur ce disque à long terme. Au final, Return Of The Reaper peut sans autres être classé dans les albums sympa mais sans plus du groupe et il commence à y en avoir un paquet malheureusement.
Exhumation - The Early Years [2015]         
Pour de simple question de droits, j'imagine, le groupe réenregistre les morceaux issus de 5 premières sorties (jusqu'au fameux album sorti sous le nom de Digger en 1987).  J'ai écrit  "j'imagine" car si c'était pour  redonner un coup de jeune à ces vieilles compositions, je ne trouve pas le résultat très probant, le résultat étant  trop polissé pour être intéressant. Il faut dire que les premiers albums ne sont pas connus pour leur qualité musicale, mais peuvent être appréciées pour leur côté direct et speedé qui dégage une énergie rock'n'roll à l'image des morceaux connus comme "Headbanging Man ou "Heavy Metal Breadown" et à l'époque le chant de Chris Boltendahl montait bien plus dans les aigus ce qui faisait tout le charme de ces morceaux. Bien entendu, rejouer ces morceaux avec des professionnels et après plus de 30 ans de carrière ne pouvait que donner un résultat décevant ou en tout cas en dessous des morceaux d'origine et c'est le cas. A réserver aux curieux et aux collectionneurs, le résultat étant bien entendu écoutable mais à mon avis les plus passionnés auraient quand même meilleur temps de tenter de mettre la main sur les enregistrements originels qui dégagent, eux, le vrai son des 80's...