Calling The Wind [2000]
La grande blonde nous revient en force après de longues années de vaches maigres où la miss oscillait entre la soupe à ballades et les expérimentations électroniques. Ce coup-ci plus de question, on branche les guitares et on montre tous ce qu’on peut faire ! Cet album est d’ailleurs un magnifique étendu des talents de Doro Pesch, on a d’un côté les titres bien heavy qui ont fait la gloire de Warlock « Kiss Me Like A Cobra », « Dedication », « Burn It Up » ou « Now or Never », etc… quelques power ballades bien sentis comme « Give Me A Reason », et euh…c’est tout : on a déjà les ingrédients d’un grand disque de Doro, mais où c’est fort c’est que ce disque tout en étant du pure Doro n’est de loin pas une ode à la nostalgie gratuite, que dalle ! tout les titres sont actuelles, voire même moderne pour certain avec quelques allusions électroniques heureusement fortes légères (woui moi aussi je déteste ça). Ce qui d’habitude me dérange parfois, c’est le manque d’unité entre les titres, ici c’est un peu le cas puisque la sorcière fait appel à de multiples musiciens invités et a enregistré dans plusieurs studios différents. Or dans ici c’est plutôt un avantage, le disque est agréablement surprenant et prenant. Invités sur quelques titres Al Pitrelli nous pond des solis de tueurs !  On retrouve également un solo de Slash lui même, mais fin du fin un des moment fort du disque est le bonus track de l’édition limitée écrit par Lemmy Killmister sur lequel il vient en plus posé sa voix rauque en duo avec Doro, c’est sublime et rien que pour ça je vous invites à vous ruer sur cette édition ! Du Hard Rock 00’s de haut vol !