Reek Of Putrefaction [1988]

Les débuts cultes, d'un groupe culte! Avec "Reek of Putrefaction", Carcass se présente comme le fer de lance du mouvement Grind/gore. Fondé par un ex-Napalm Death nommé Bill Steer, ce groupe continue sur les bases Grind de son précédent groupe et pousse encore plus loin son nihilisme musicale. Franchement je suis pas un fan de ce style de musique, mais je reconnais le génie de ses créateurs. Ce "Reek Of Putrefaction"  est complètement inhumain...pas technique pour un sou, la "musique" de Carcass joue sur les sonorités grasses, lourdes, bruitiste des instruments et des grognements de son chanteur. Le résultat est étonnament jouissif car extrêmement entraînant sur de nombreux titres, de cette immondice sonore ressorte de vrais compositions imparables. Sur les 22 titres tout n'est pas inoubliable mais honnêtement un morceau comme "Fermenting Innards" est absolument jouissif. Enfin bref, ce style de musique a été copié, pillé par des dizaines de groupes, mais le côté extrême et innovateur de ce premier album de Carcass reste une référence du genre (que je ne connais certes pas à fond). Bref, je suis obligé de conseiller cet album génial, d'un groupe génial même si la prod a pris un petit coup de vieux qui cependant lui donne un charme sympa. 80's rules! 

 
Heartwork [1994]

C’est simple si je ne devais conserver qu’un disque de Death Metal ça serait sans doute celui là…tout est gigantesque dans ce disque le son surpuissant de Colin Richardson, le chant de damné de Jeff Walker, les riffs de Michael Amott et William Steer et surtout les compos de ces 3 là… des titres lourds, variés, mélodiques accrocheurs, intense, franchement ce disque est parfait de bout en bout. Ce disque ne vieilli pas et ne vieillira jamais, il s’agit d’un classique du Metal, le sommet de la carrière de Carcass qui s’ils étaient déjà considérés comme les rois du Grind rentrent avec « Heartwork » dans le panthéon des grands du metal. L’évolution ne plaira pas à tous le monde, mais qu’on se le dise, Carcass avec Heartwork ne s’adresse pas qu’à un public de Death Metal/Grindcore, mais peu plaire à tous fans de Metal au sens large. Plus de 10 ans d’écoute et aucune lassitude de ma part à chaque écoute, moi je dis : respect !

 
Swansong [1996]

Comme l’évoque le titre de l’album, il s’agira du dernier album du groupe. Après un album aussi percutant qu’ « Heartwork » je dois avouer avoir plus de mal à apprécier celui-ci à sa juste valeure tant le groupe semble en pilotage automatique, il manque cette énergie agressive qui faisait le charme du groupe, surtout en ce qui concerne le chant qui n’est plus aussi intense dans son interprétation que par le passé. Musicalement, le groupe a également viré plus Rock’N’Roll et les riffs mélodiques sont encore plus présents…ce qui donne une impression de nonchalance un peu agaçante sur la durée. Bref si j’étais capable d’écouter « Heartwork » en boucle, ce n’est pas le cas avec celui-ci. Malgré tout ce disque reste d’un très bon niveau général avec d’excellent morceau comme « Black Star » ou « Keep On Rotting In The Free World », mais il contient de nombreux morceaux quelconques qui sont plus dignes d’être des face B de single que de figurer sur un album de Carcass. Un adieu au fan qui aide à moins regretter le split du groupe.

 
Wake Up And Smell The... Carcass [1996]

Et voilà Carcass nous dit adieu avec cette ultime compilation... snifff... qui s'adresse avant tout au fan bien sur. Au menu, 5 titres inédits issus des chutes de studios de Swansong, 4 vieux titres de l'époque "Heartwork" enregistrés dans le cadre de sessions pour la BBC et plus intéressant 8 titres qu'on trouvait que sur des EPs et divers compilations et le tour est joué, une compilation qui somme toute recouvre bien toute la période Carcass 1989-1996. Bon je suis pas très compil' donc vais pas m'enthousiasmer pour celle-ci, mais elle est plutôt intéressante pour son contenu et finalement assez bien équilibrée puisqu'on y découvre le Carcass Death'N'Roll récent jusqu'au premier méfait Grindcore... et les titres sont plutôt d'excellentes qualité, si bien qu'au final cette compil' n'est pas totalement déconseillée aux non initiés même si on atteint pas la qualité d'un album... à vous de voire quoi.