Angel Witch [1980]
Comment pourrait-on dire du mal d’un disque de cette trempe? aujourd’hui encore cet album fait vibrer les mordus de heavy metal 80’s et représente une des pièces maîtresses de tout amateur de la New Wave Of British Heavy Metal. Ce groupe a débuté en même qu’Iron Maiden, Steve Harris voyait même en Angel Witch un sérieux concurrent alors que les groupes n'étaient pas signés. La comparaison avec Iron Maiden n’est pas innocente, on y retrouve la même ambiance sombre, les mêmes influences avec des titres à tiroirs et la même folie créative que sur le premier album de ces derniers. Des défauts ? de pareil disque je n’arriverais décidément jamais à en trouver, Angel Witchn’est pas un classique pour rien, 40 ans après sa sortie ce disque reste toujours aussi frais et jouissif. Les compositions à la fois heavy et occulte n'ont certainement pas aidé le groupe à s'imposer auprès du large public, mais c'est surtout le management foireux du groupe qui a définitivement torpillé ce début de carrière prometteur.
As Abow, So Below [2012]
Flûte, voilà le genre d'album que j'ai attendu et que j'aimerais adorer mais qui ne m'a pas touché. Pourtant, il y avait tous les éléments pour en faire un classique à commencer par la pochette qui fait écho à son énorme album éponyme du groupe, la musique  bien sympa typique de la NWOBHM, la voix si elle a perdu son côté cristallin est toujours bien reconnaissable, et le line-up composé de Bill Steer à la guitare (ex-Carcass) avait tout pour m'enthousiasmer... Malheureusement les compositions sont l'élément-clef et sur ce disque, il n' y a franchement rien d'extraordinaire, rien en tout cas qui permet de rapprocher ce disque au chef-d'oeuvre du groupe. À chaque morceau ou presque, je ne peux m'empêcher de trouver des lourdeurs et des longueurs malgré un riff ou une belle mélodie. Je peux toujours me consoler on me disant que ce disque est mieux ficelé que les albums oubliés des années 80, que les riffs sont cools et que l'atmosphère des morceaux arrive à retrouver cette ambiance obscure qui a fait le charme des débuts du groupe. Certes. Mais quelques années après sa sortie, je ne ressors pas ce disque très souvent et donc je ne peux pas vraiment le conseiller à ceux qui veulent découvrir le groupe.
Angel Of Light [2019]
Cette fois je dis oui! le groupe, ou son leader puisqu'il ne reste que Kevin Heybourne (chant/guitare), a enfin pondu un album digne de son premier album qui reste la référence intouchable. Les 8 morceaux de cet album ont une belle cohérence et sentent bon le metal traditionnel et la NWOBHM, Angel Witch réussi à nous pondre des riffs qui sonnent juste. Les plus septiques rétorqueront que le style est moins aventureux et variés que les compositions qu'on retrouvait sur As Abow, So Below (2012) et c'est vrai mais le résultat est bien plus cohérent, concis et accrocheur. En tout cas, je trouve que la production est par parfaite avec un son beaucoup plus précis et moderne que le dernier opus qui avait un mixage "live" un peu étrange et mal équilibrées pour mes oreilles (surtout la batterie). Ici rien à redire, c'est propre, bien fait et les compositions inspirées dans un style qui flirte parfois avec la lourdeur du doom dans ses riffs. Même si ce disque ne va pas révolutionner le monde du metal, il mérite d'être écouté par tous ceux qui ont apprécié le premier effort des Anglais, c'est en tout cas l'album qui s'en approche le plus même s'il manque peut-être de morceaux aussi emblématiques que ce dernier. Une belle réussite.